Le bassin versant en bref

Résumé du portrait du bassin versant

La zone de gestion du bassin versant du Témiscamingue couvre une superficie de 34 835 km2 et regroupe les cours d’eau qui s’écoulent vers le lac Témiscamingue et la rivière des Outaouais. Cette surface correspond à un peu plus de la moitié de la superficie de la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue et recoupe trois principales MRC soit la MRC de la Vallée-de-l’Or, la ville-MRC de Rouyn-Noranda et la MRC de Témiscamingue.

Le territoire est caractérisé par l’importante étendue du couvert forestier qui occupe 74% du territoire et l’abondance des plans d’eau : près de 20 000 lacs et plans d’eau dont 7 ont une superficie supérieure à 100 km2. Les principaux moteurs économiques se situent au niveau de l’exploitation des ressources naturelles soit le secteur des mines et des forêts. L’agriculture occupe également une place importante dans les activités économiques bien que les pratiques agricoles soient beaucoup moins intensives que dans les régions du sud du Québec. L’abondance des cours d’eau confère également au bassin versant un potentiel hydroélectrique non négligeable.

La population du bassin versant est plutôt faible totalisant 58 677 habitants principalement localisés dans le pôle central de Rouyn-Noranda ainsi que dans plusieurs petites collectivités rurales. Les dix territoires non organisés (TNO) présents sur le bassin versant occupent près de la moitié de sa superficie (47%). La plus grande partie du territoire est donc constituée de territoires non organisés et occupés de manière saisonnière. Par ailleurs, les activités de chasse et de pêche y sont particulièrement populaires et largement pratiquées par une grande partie de la population résidente en plus d’attirer une clientèle extérieure. Contrairement aux régions du sud du Québec, les terres du bassin versant sont majoritairement de tenure publique ce qui contribue à l’accessibilité du territoire.